Le bobtail au travail

LE BOBTAIL AU TRAVAIL

LE BOBTAIL EST UN CHIEN DE BERGER

Comme déjà dit, le bobtail travaillait avec les moutons. Qu’en est-il aujourd’hui ? Tout au moins en France, bien peu sont au contact des moutons. Pourquoi ?

 -les bergers, dans leur ensemble, préfèrent des chiens n’ayant pas la fourrure du bob.

  -les propriétaires de bobtails n’ont que rarement des moutons !

Il n’empêche que l’instinct est toujours là. Lorsqu’un bobtail se promène avec sa famille, il est interdit aux différents membres de celle-ci de s’éloigner les uns des autres. Le chien n’aura de cesse de regrouper son « troupeau ».

Fort heureusement, nos bobtails ont su se trouver d’autres « occupations ».

LE BOBTAIL ET L'OBEISSANCE

            -En obéissance : encore une fois, le bobtail est très proche de son maître, et son premier objectif est de faire plaisir aux gens qu’il aime. Il peut donc obtenir d’excellents résultats en obéissance, car c’est un chien attentif, toujours heureux d’apprendre, et extrêmement sensible à la satisfaction de son maître. Et, comme en plus il est joueur et gourmand, toute récompense le motive. Certains bobtails reproduisent, seuls, ce qu’ils ont appris en club. Ils sont heureux de montrer ce qu’ils « savent ».

            -Par contre, un domaine où ils sont nuls,  c’est le mordant. Inutile d’inscrire un bob à une telle préparation.

LE BOBTAIL EN AGILITY

            - En agility : Le bobtail est tout à fait capable d’y faire bonne figure. Par contre, attention aux sauts. Un chien de 40 kg qui se reçoit 10 fois par jour sur les antérieurs  risque des problèmes de tendons. De plus, pour l’inscrire à un cours d’agility, attendez que sa croissance soit terminée.

DES BOBTAILS GENTILS

Mais là où le bobtail est vraiment « bon » ; c’est quand on lui demande de mettre en avant sa gentillesse, et sa capacité à « écouter » les humains.

Il semble que la Suisse ait pris quelque avance en la matière :

            -Des bobtails travaillent comme « chiens de thérapie » dans les établissements médicaux sociaux, hôpitaux et institutions pour handicapés. Leur objectif est de redonner une confiance, une joie de vivre aux pensionnaires de ces établissements. Pour obtenir ce titre de « chien de thérapie », une formation suivie d’un examen très stricte demandant de réelles aptitudes sont obligatoires.

            -D’autres bobs travaillent avec des enfants pour leur apprendre, lors d’exercices pratiques, à se comporter de manière adaptée avec un chien dans des situations différentes .Là encore, le bobtail étant un chien en qui on peut avoir confiance,  (le nanny dog), il est tout indiqué pour ce travail avec les enfants.

            -Enfin, des bobtails travaillent également  comme chiens sanitaires et font de la recherche de blessés. Sans doute sont-ils moins agiles que d’autres races pouvant se faufiler dans de tous petits interstices pour découvrir un blessé, mais il sont néanmoins les capacités de trouver les victimes, de prévenir leur conducteur, et d’apporter toute l’aide physique et morale qu’un chien peut donner à une personne victime d’un accident.

 Tout travail doit tenter d’exacerber les qualités naturelles du chien, et le bobtail, sous son aspect de grosse peluche et sa réputation de futilité a de réelles aptitudes tenant essentiellement à sa gentillesse, sa patiente, et son amour illimité pour les humains.