Le maître idéal

LE BOBTAIL ET SON MAÎTRE

Dans une société où tout et tous doivent être « rentables », le bobtail semble être d’un « autre temps », celui où l’on savait (où l’on saura ?) sourire à un inconnu, aimer les jolies choses, mêmes inutiles.

Le bobtail n’est pas un chien agressif. Certes, il vous préviendra en aboyant si quelqu’un  entre chez vous, mais il n’aura aucun à priori devant un inconnu. C’est un chien sain. Pourquoi devrait-il penser que cette personne, sous le seul prétexte qu’il ne la connaît pas, représente un danger ? C’est avant tout un chien amical, mais néanmoins prêt à défendre sa famille si le besoin s’en faisait sentir.

Ce n’est pas non plus un « chien de salon ». N’oublions pas ses origines bergères. Rassurez vous, il adorera faire la sieste sur votre canapé (il a un sens inné du confort), mais attendra avec impatience la balade qui lui permettra de se défouler.

Et enfin, bien qu’il soit magnifique, ce n’est pas un chien de « frime ». N’essayez pas d’épater votre voisin avec votre chien, vous perdriez toute contenance quand ce dernier ira faire un « gros bisou » à ce monsieur qui a l’air tellement aimable.

Alors, si le bobtail n’est pas tout ça, qu’est-il ? C’est un chien « cool », qui vous aime au-delà de toute limite, un véritable « pot de colle »qui vous suit pas à pas, qui n’a de cesse d’avoir une caresse. Il sait s’adapter à votre humeur, et vous « consoler »lorsque vous en avez besoin. Sa plus grande récompense ?vous faire rire ! Il adore ça et ne s’en prive pas. Ce n’est surtout pas un chien sérieux ! Chaque occasion est bonne pour faire le clown. C’est aussi l’ami de vos enfants, qu’il « surveille » tout en jouant avec eux. Aux USA, les bobtails sont surnommés les nanny dogs (chiens nounou).

Dans ces conditions, quel est le maître idéal pour un bobtail ? Ne cherchez pas, il lui faut un maître « cool », qui demande simplement à son chien d’être un excellent chien de compagnie. (Et qui saura également être de bonne compagnie pour son chien). Nul besoin de courir le marathon tous les jours, mais une balade quotidienne sera la bienvenue (n’est ce pas ce que votre médecin vous a recommandé ?). Il aime aussi aller chercher le pain !

Mais ne vous y trompez pas, aussi gentil soit-il, il est aussi extrêmement têtu. La deuxième qualité ( ?)que doit avoir le maître idéal d’un bobtail est donc d’être encore plus têtu que son chien. Il faut à celui-ci une véritable éducation, faite en douceur.  Sans elle lorsque vous lui donnerez un ordre, il vous regardera, , vous fera un « sourire »parce qu’il vous aime, mais ne vous obéira pas. Il existe aussi des bobs ayant une ouie très « sélective », Ils entendent toujours certains mots comme « gâteau » par exemple, mais plus rarement « dépêche toi de rentrer à la maison ». Cette éducation n’est pas difficile à faire car le bobtail aime son maître, et il est heureux de lui faire plaisir. La seule chose qu’il demande est la cohérence, indispensable à toute confiance. Sa famille est tout pour lui, elle doit en être digne.

Enfin, il lui faut un maître patient. D’abord parce qu’il faut que celui-ci soit attentif à ses pitreries, ensuite parce quand il le promènera dans la rue, il sera régulièrement arrêté par des gens s’extasiant sur son chien, mais aussi car le bobtail nécessite un entretien régulier, qui est un moment de plaisir car de connivence avec son chien, mais néanmoins un véritable « travail ».

Aujourd’hui, la plupart des chiots bobtails sont adoptés par des familles qui en ont déjà eu un (ou ayant dans leur entourage un propriétaire de bobtail). Quand on les connaît, on les aime. Quand on les aime, on veut vivre avec !

Contact

/pages/le_bobtail/capture_8.png    /pages/le_bobtail/expo_beziers_21_02_053_1_1.jpg   /pages/le_bobtail/tadhg_timael.jpg