Vacances avec bobtail(s)

BOBTAILS ET VACANCES

   

Votre bobtail ne part pas en vacances avec vous? votre bobtail part en vacances avec vous? Bobtail à la mer? Bobtail à la montagne? Bobtail à l'étranger? Bobtail à l'hôtel? Bobtail en gite?Bobtail en camping?  Bobtail en train? Bobtail en voiture? Bobtail en avion? etc

Voici un petit exposé NON EXHAUSTIF qui , j'espère, vous facilitera un peu la préparation des vacances avec votre bobtail.(cliquez sur les mots soulignés)

9-2.jpg

 

De nos jours, la plupart des chiens sont des chiens de compagnie (pour ce qui est des bobtails, très très rares sont ceux qui travaillent).  Leurs propriétaires ont donc choisi de vivre avec eux car, même si la cohabitation avec un animal entraîne parfois quelques « complications », le plaisir qu’ils en retirent est plus important.

Parmi ces « complications », on trouve (et souvent en tête de liste) les vacances.

Comment faire au mieux ?

- Emmener son chien ? Le laisser en garde ?

- Quelles précautions prendre sur le lieu de vacances ?

- quel  moyen de transport employer ?

Et bien d’autres questions que vous pouvez vous poser.

Je me propose donc de vous fournir quelques informations, bien sûr non exhaustives.

 Commençons par le moins sympa (mais parfois incontournable) :

-Partir sans son bobtail

24-08-2011-moragh-3.jpg

S’il vous est impossible d’emmener votre chien avec vous, plusieurs solutions sont possibles :

                -Le gardiennage : C’est le fait de professionnels qui vous proposent une pension pour votre chien.

Premier conseil : aller visiter la pension avant d’y laisser votre chien. Vérifier que les box sont propres, les aires de détente, et discutez avec  le responsable pour connaître les conditions de vie qui seront celles de votre chien en votre absence.

Deuxième conseil : avant votre départ, laissez votre bob 2 ou 3 jours à la pension pour voir si un séjour plus long est envisageable.

Quelle que soit la pension, un contrat, portant sur les droits et les obligations du propriétaire du chien et du responsable de la pension doit être signé.

Il est bien évident que chaque pension a ses propres règles. Néanmoins, certaines clauses se retrouvent pratiquement systématiquement : que votre chien soit vermifugé et à jour de ses vaccinations (CHPL, et le plus souvent, la toux du chenil)  et qu’il soit traité contre les parasites externes. On vous demande également très souvent une personne à prévenir en cas d’urgence.

Attention, lisez bien le contrat, la nourriture n’est pas toujours comprise dans le prix.

-Famille d’accueil : Ce type de gardiennage est le plus souvent le fait de personnes aimant les animaux et souvent eux même propriétaires d’animaux domestiques. Avant de laisser votre chien dans une de ces familles, vérifiez qu’une personne au moins soit détentrice du certificat de capacité,que la famille ait bien un agrément de la DSV (direction des services vétérinaires) et qu’elle ait, bien sûr, une responsabilité civile. Il est préférable d’établir un contrat de garde.

 Là encore, allez voir avant de laisser votre chien. Discutez avec les gens, faites-vous une opinion quant à leur capacité à garder votre chien. Et visitez les locaux : le terrain est-il parfaitement clos ? Où votre chien dormira-t-il ? Où sera-t-il baladé ? etc. Laissez le quelques heures pour « tester ».

 L’intérêt de ce type de garde est que votre bob restera dans un cadre familial, qui génèrera certainement moins de stress chez lui. Mais encore faut-il tomber sur la bonne famille qui s’occupera réellement de votre chien comme si c’était le sien, et qui aura aussi les compétences pour s’en occuper. Attention à ceux qui pensent gagner de l’argent facilement avec ce genre d’activité et qui attacheront votre chien au premier piquet venu dès que vous aurez le dos tourné. Pour éviter ce genre de désagrément, de nombreux organismes se proposent de mettre en relation propriétaires et gardiens.

 

-Echange de gardiennage : Un peu le même principe que la famille d’accueil, sauf qu’au lieu de payer pour la garde de votre chien, vous l’échangez contre le même service que vous rendrez à votre tour. Donc, mêmes conseils : allez voir les personnes et les lieux.

Je n’ai trouvé qu’un organisme mettant en relation  les personnes intéressées par ce type de garde (ça ne veut pas dire qu’il n’y en a pas d’autres). Par contre,  les propositions et demandes semblent nombreuses sur les forums.  

Il est bien évident que ce type de garde est réservé aux chiens sympas et parfaitement sociabilisés.

 

-Garde à domicile : deux solutions : La personne que vous avez engagée vient habiter chez vous durant votre absence  et s’occupe de votre chien 24h sur 24.

                                                     Votre « dogsitter » vient X fois dans la journée pour nourrir votre chien le sortir, etc.

Là vous n’aurez que l’embarras du choix pour trouver un organisme vous proposant ses services pour découvrir le gardien de vos rêves.

Toujours mêmes conseils, rencontrer la personne avant, vérifier ses compétences, les assurances….Et faites un test avant de partir.

L’intérêt de ce système est que votre chien restera dans son cadre de vie habituel, et il sera donc moins inquiet. Attention, si le chien reste seul à la maison avec quelques visites journalières, il va vite s’ennuyer.

 

-Et enfin le plus courant, confier le chien à la famille ou aux copains. Et c’est aussi l’idéal, car le chien connaît les personnes qui vont le garder, l’environnement dans lequel il va vivre, n’angoissera pas, et vous non plus puisque vous l’aurez laissé à des personnes de totale confiance. De plus, ça vous permet de faire  « l’apprentissage de la séparation »  de façon très progressive. 

Et maintenant, passons à une situation nettement plus sympa : Partir avec son bobtail :

5-2.jpg

 -Partir à l’étranger avec son bobtail :

Pour voyager à l’étranger avec votre chien, vous devez respecter certaines obligations :  passeport.jpg

                 Il doit être identifié (puce )

                 Il doit avoir un passeport (celui-ci vous sera fourni par votre vétérinaire)        

                 Il doit être vacciné contre la rage

Selon le pays dans lequel vous vous rendez, il peut y avoir d’autres obligations (vermifugation, autres vaccins……). Le mieux est de vous renseigner auprès de l’ambassade du pays concerné (ou de votre vétérinaire)

 

 

-Partir à la mer avec son bobtail :

GWENDAL

 

Première chose : nombreuses sont les plages où les chiens sont interdits. En cherchant, j’ai trouvé une super carte faite par 30 millions d’amis qui vous donnera la liste des plages (ainsi que des campings, hôtels…) acceptant les chiens :

 http://www.30millionsdamis.fr/carte-interactive.html?gclid=CP3swrOLirgCFfMQtAodCVYAxg

Attention, il y a parfois des plages autorisées aux chiens mais où leur baignade est interdite. Pour tout renseignement, il faut téléphoner à la mairie dont dépend  votre lieu de vacances.

Quelques précautions à prendre :

                -La chaleur : Comme pour les humains, évitez les plages aux moments les plus chauds de la journée. Votre chien peut être26-08-2011-gwendal-2-1.jpg victime d’un coup de chaleur, ou d’un coup de soleil. (Surtout pour un bobtail qui a été tondu). Votre compagnon doit TOUJOURS pouvoir se mettre à l’ombre et avoir de l’eau fraiche à sa disposition. Et surtout, ne le laissez jamais dans votre voiture. C’est sa vie que vous mettez en jeu.

                -Les bains de mer : S’il fait très chaud, le fait d’être immergé va le rafraichir, donc c’est une excellente chose. Mais ensuite, n’oubliez pas de le rincer  soigneusement à l’eau douce  car le sel et le sable sont dangereux pour la peau de votre bobtail (et je ne parle même pas des dégâts sur le poil). Il ne doit pas boire d’eau de mer (vomissements et diarrhées assurés) et faites très attention à ce qu’il peut avaler. Les notions les plus p1120064-1.jpgélémentaires de respect d’autrui et de la nature n’ont pas encore été assimilées par tout le monde, et les déchets sont encore nombreux aussi bien sur les plages que dans la mer. Si votre chien est en contact avec une méduse : véto  immédiatement.

 

Les chiens adorent les plages car elles sont souvent grandes et ils peuvent courir comme  des fous. Tout le monde n’apprécie pas. Votre chien doit être tenu en laisse. Si vous voulez que votre chien en profite vraiment, amenez-le sur la plage à 6h du matin, il n’y aura personne et il pourra s’éclater. Et n’oubliez pas de toujours avoir des petits sacs en plastique afin de pouvoir ramasser les déjections de votre chien. 

 

-Partir à la montagne avec son bobtail :

                                                   En hiver :

9-3.jpg

Selon la légende, les chiens adorent la neige. C’est en partie vrai, ils s’excitent  très rapidement, sont visiblement hyper contents, mais ça ne dure pas. Mes bobtails ne sont jamais partis en vacances dans des stations de sport d’hiver, mais j’habite à 700m d’altitude et en hiver, nous avons de la neige. Mes bobs adorent, ils font les fous…. pendant 30 mn, puis demandent à rentrer. La neige les fatigue : elle demande de plus gros efforts physiques pour se déplacer, et elle leur fait mal aux pieds.

 Si vous partez au sport d’hiver avec votre bob, sachez tout d’abord qu’il vous sera impossible de l’emmener avec vous sur les pistes. Donc, de deux choses l’une, ou vous n’allez pas sur les pistes, ou vous le laissez seul à l’hôtel ou dans votre location. En dehors des pistes, vous pourrez le balader.

100-01-10-moragh-3.jpgQuelques précautions sont à prendre :

-Si votre chien est plus habitué au canapé qu’aux réels exercices physiques, il faudra progressivement l’habituer à fournir des efforts.

-Au cas (certes improbable) où votre bob serait tondu : attention aux coups de soleil, et au froid. Il lui faudra certainement un manteau. Vous avez froid ? Lui aussi. Il est bien évident que les chiens qui sont bien en poil craignent moins le froid. Cependant, si votre bobtail est vieux,  il sera beaucoup plus sensible à la température, et un manteau ne sera peut-être pas superflu. Soyez également très vigilant avec les chiots qui ne doivent pas prendre froid.

-Les problèmes peuvent également provenir des yeux : évitez de promener votre compagnon aux heures où la réverbération est la plus forte. (À moins que vous ne souhaitiez lui offrir des lunettes ou une casquette à visière. Mais encore faudra-t-il le convaincre qu’il faut les supporter ! )    10-01-10-dickens-3-2.jpg                                                                                                    Les pieds des chiens sont également très sensibles. Si vous envisagez de longues balades dans la neige, il faut absolument demander à votre vétérinaire un produit qui tannera les coussinets de votre bobtail et lui permettra ainsi d’être plus résistant. Cette précaution est d’autant plus importante si votre chien marche là où il y a eu du sel de déneigement.

                -Enfin, et cette fois ci ça n’a rien d’une légende, votre chien mangera de la neige. Attention, c’est la diarrhée et peut être des vomissements assurés. Et les choses peuvent devenir nettement plus dangereuses s’il ingurgite du sel de déneigement. Donc, il faut être hyper attentif pour l’empêcher de se goinfrer. Ils aiment aussi la glace : il m’est plusieurs fois arrivé de trouver un chien couché au chaud, tranquillou, en train de manger (sucer ?) un morceau de glace qu’il avait rentré à la maison sans que je m’en aperçoive.

                -Dernière chose : vous verrez que de multiples petites boules de neige vont se former dans le poil de votre bobtail. Ne tentez pas de les enlever, vous lui feriez mal. Une seule solution : mettez-le au coin du feu et attendez qu’il fonde.

 

16-02-2010-dickens-et-moragh-4-4.jpg

 

                                                     En été :

gus08-2012-017-1.jpg

                -Tout d’abord, il faut savoir que là encore, vous ne pouvez pas emmener votre chien n’importe où. Les parcs naturels nationaux et les réserves naturelles sont interdits aux chiens, même tenus en laisse. Enfreindre cette interdiction vous expose à une forte amende.

Les parcs naturels régionaux : les chiens y sont admis, tenus en laisse,lorsque le réglement le précise.                                                                                                                                                                                          Les chiens ne doivent pas divaguer : c’est-à-dire qu’ils ne doivent pas se trouver hors de portée de voix de la personne responsable 14-10-09-moragh-pro-2.jpget/ou à une distance de plus de 100 mètres.

                -Vous souhaitez faire des randos avec votre chien : attention, il y a une forte probabilité pour que vous ayez un chien et non pas le super chien ! Donc, il n’est pas inépuisable, surtout s’il n’a pas l’habitude des longues balades. Donc, la longueur des balades doit être très progressive. Ne lui demandez pas ce qu’il n’est pas capable de faire. Et s’il a moins de 1 an, pas de grandes balades. Son squelette ne peut pas encore les supporter. Laissez le grandir correctement.

                -Et là encore, il peut y avoir des dangers :

14-10-09-tadhg-pro-3.jpgTout ce qui  pique : insectes tels que les abeilles ou les guêpes, et encore plus les vipères. Si votre chien a la malchance de se faire piquer : comme il a mal, il va se jeter dans tous les sens. Première chose à faire : le calmer (pas facile), et lui éviter tout effort pour ne pas accélérer le débit sanguin et donc la propagation du venin dans l’organisme. Et en urgence : véto.                                                                        

   Dans la série des bestioles indésirables, il y aussi les tiques. Elles sont porteuses de nombreuses maladies dont la plus connue est la piroplasmose. Pas soignée à temps, la piro est mortelle. Donc, le mieux est de protéger votre chien : il existe de nombreux anti parasitaires en vente dans le commerce, demandez conseil à votre véto (et j’ai bien dit à votre véto, ni à votre voisin, ni à votre cousin, ni à votre pharmacien. Je ne suis pas là pour faire de la pub pour tel ou tel produit, mais j’utilise le même depuis plus de 20 ans, et franchement, j’en suis contente, même si je sais pertinemment qu’il ne protège pas à 100%. En plus du produit, je surveille ! )  Et quand vous rentrez de balades, prenez le temps de palper votre chien. Une tique accrochée se sent quand on passe la main dessus.  Et pour terminer le tableau des bestioles, il y a les aoutats. Vous ne pouvez pas les rater, ça fait des petites grappes orange. Ils se mettent surtout entre les doigts de pieds des chiens. Et ça gratte ! En insistant bien il est tout à fait possible de les faire disparaître rapidement. Votre véto pourra vous donner un produit  qui vous en débarrassera .           gus08-2012-028-1.jpg                                  

    Et enfin dans la série cochonneries en tous genre, il y a également les épillets  (les gens du midi les appellent les espigaous, j’espère l’écrire correctement, si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à me le dire). Ce sont les parties supérieures des certaines graminées. Ils s’accrochent dans les poils et se baladent : ils rentrent dans les oreilles, le nez, les yeux, et entre les coussinets. Il faut les enlever les plus rapidement possible car eux aussi peuvent être très dangereux, et dans tous les cas, ils sont très douloureux. Plus la végétation est sèche et plus ils sont nombreux. Il faut donc faire attention aux endroits où marchent vos chiens et vérifier quand ils rentrent qu’ils n’hébergent pas un hôte indésirable.

douchka-et-darwin-30-septembre-2008.jpgVoilà, il y a certainement encore d’autres dangers, mais pour l’instant, je ne vois pas lesquels. Mais encore une fois, ce petit « exposé » sur le bob en vacances ne se veut pas exhaustif.

 

 Bon, c’est bien beau d’être en vacances à la mer, à la montagne ou où vous voulez, mais encore faut il y arriver. Donc, maintenant, nous allons voir comment voyager avec son chien.

 

 Voyager avec son bobtail :

                                      En voiture :

 

                -Première chose, la sécurité. Votre chien n’a pas à se balader dans la voiture, tout simplement parce que c’est dangereux. Il est ou sur le siège arrière et dans ce cas-là il est attaché avec un harnais spécial fixé à la ceinture de sécurité, ou dans le coffre (si vous avez un breack ) et il y a une grille entre le coffre et le siège arrière. La troisième solution est de mettre votre chien dans une cage .Attention, celle-ci ne doit en aucun cas gêner la visibilité du conducteur.

                -Vous partez en vacances, c’est génial, mais c’est loin……….pour vous le voyage est déjà pénible, alors imaginez pour votre bobtail !                                                                                                                               

 Il faut un peu préparer votre voyage. Tout d’abord, habituez votre chien à la voiture s’il ne l’est pas encore. Il est malade ? (pas de chance !)Plusieurs solutions pour  tenter de résoudre ce problème : Dans un premier temps, vous mettez le chien dans la voiture balade-juin-082.jpgsans même la démarrer, vous allez avec lui, et vous lui faites un gros câlin. Au bout de quelques jours, vous démarrez, faites un très court trajet et baladez votre compagnon. Progressivement, vous allongez le trajet, mais il faut toujours qu’il y ait une « récompense » : câlin, balade… Le but est que votre chien associe voiture et plaisir. Malgré toute votre bonne volonté et vos efforts votre chien est toujours malade ? Véto. C’est maintenant la seule solution. Il vous donnera un petit traitement qui vous permettra de voyager sereinement. (Tout au moins en ce qui concerne votre chien !)   

  Abstenez-vous de lui donner à manger juste avant de partir.               

 Pendant le voyage : évitez les heures les plus chaudes. L’idéal est que votre chien ait toujours de l’eau à disposition (que vous changerez souvent pour qu’elle soit fraiche). Pour ça, il existe des gamelles qui ne se renversent pas. Votre chien aura son eau et votre voiture ne sera pas mouillée. Dans tous les cas, il faut vous arrêter assez souvent pour que votre chien se dégourdisse les pattes, fasse pipi et boive si il n’a pas d’eau à disposition dans la voiture. D’ailleurs, les arrêts fréquents sont aussi recommandés pour les humains.                                                                                                                                                      

    Ne laissez pas votre chien mettre la tête à la fenêtre quand que la voiture roule. Premièrement c’est dangereux, deuxièmement,  c’est l’otite assurée. Faites attention, en ouvrant le coffre ou la cage que votre chien ne sorte pas du véhicule comme un fou.

Et surtout, ne laissez jamais votre chien dans une voiture à l’arrêt s’il fait chaud, même si la voiture est à l’ombre. Chaque été des chiens meurent dans ces conditions.  Ça s’appelle un « coup de chaleur » et c’est souvent mortel.

                                                             En train :

 

Dans les trains français, les chiens sont tolérés si les autres passagers ne s’y opposent pas !                              

    La taille du chien transporté est très importante :

                -Moins de 6 kg : le chien doit être placé dans une cage ou un panier de 45X30X25 cm.

                -Plus de 6 kg  (c’est le cas des bobtails): le chien doit voyager attaché et avec une muselière.

Le prix du billet ? Tout dépend du train que vous empruntez. Où l’acheter ? Là aussi, tout dépend du type de train. Le mieux est de vous renseigner auprès de la SNCF car il existe plusieurs possibilités pour obtenir un billet pour votre chien.

                                            En avion

 

Sachez tout d’abord que les règles de transport de votre chien peuvent varier selon le pays de départ et la destination. Sur certains types d’avion ou pour certaines destinations le transport d’animaux peut être limité voire interdit.

Il est impératif de signaler la présence de votre chien dès la réservation de votre voyage.

Votre chien bobtail doit  être âgé d’au moins 15 semaines, avoir ses vaccins à jour, être pucé. N’oubliez pas son passeport. Si vous partez à l’étranger, il est nécessaire de vous renseigner avant sur les vaccins demandés par le pays d’arrivée.

Le prix ?  Il  dépend des compagnies aériennes et de la longueur du voyage. Mais dans l’ensemble, ce n’est pas excessif.

Votre bobtail pesant plus de 6 kg devra voyager dans la soute où toutes les mesures sont prises pour qu'il voyage confortablement : éclairage, chauffage..... Pour cela, vous devez fournir une cage homologuée. 

Ne lui donnez pas à manger juste avant le voyage, et si possible, fatiguez le un peu avant de l’enfermer dans sa cage. Si c’est un chien particulièrement nerveux, demandez conseil à votre vétérinaire.

Et évitez de choisir un vol avec escales.

                                 En bateau :

 

Là, les règles changent totalement selon la compagnie maritime.

Votre bob étant un gros chien, selon la compagnie, il pourra (devra) : voyager avec vous tenu en laisse et muselé, ou en chenil, ou dans le coffre de votre voiture. Mais certaines compagnies interdisent la station du chien dans le coffre de la voiture, et d’autres (ou les mêmes) interdisent  la présence du chien parmi les passagers. Pour savoir, il faut prendre contact avec la compagnie maritime responsable du bateau sur lequel vous allez embarquer. Vous devez signaler la présence de votre chien dès la réservation de votre voyage.

Le prix ? Là encore, tout dépend de la longueur du voyage, de la compagnie maritime. Mais encore une fois, ça ne semble pas excessif.

Si votre destination est un pays étranger, comme pour toutes vacances à l’étranger : passeport, puce, vaccins demandés par le pays d’arrivée.

Si vous restez en France : le chien doit être à jour de ses vaccins, pucé et certaines compagnies demandent un certificat de bonne santé établi par votre vétérinaire.

Attention, tous les chiens n’ont pas le pied marin. En parler avant à vote vétérinaire pour qu’éventuellement il vous prescrive un petit médicament permettant à votre chien de mieux supporter  sa « croisière ».

Expérience personnelle : les escaliers dans les bateaux n’ont pas de contre marche. Votre chien les montera, mais pour ce qui est de les descendre………….

Se loger avec son bobtail :

 

Quel que soit  le type de logement que vous choisissez pour vos vacances, reportez-vous à la carte de 30 millions d’amis

http://www.30millionsdamis.fr/carte-interactive.html?gclid=CMbJg7rasbgCFWbJtAodWUUA2g

Il est également souhaitable de prévenir votre compagnie d’assurance que vous emmenez votre chien sur votre lieu de villégiature. Juste au cas où….

                                  Hôtel /chambres d’hôtes

Donc, vous avez pu vérifier sur la carte de 30 millions d’amis que l’hôtel (ou la chambre d’hôtes) de vos rêves accepte les chiens. Il est bien évident que dès la réservation, vous devez prévenir que vous arrivez avec un magnifique bobtail. Il y a de fortes chances pour qu’on  vous demande de payer un petit supplément.

 Là encore, il est bien évident que ses vaccins doivent être à jour et qu’on peut vous demander son carnet de santé.

Pour que votre chien se sente plus à l’aise, n’oubliez pas de faire suivre le tapis sur lequel il a l’habitude de dormir, ses gamelles et si possibles quelques-uns de ses jouets.

N’oubliez surtout pas que vous devez rendre votre chambre dans l’état où vous l’avez trouvée en arrivant. Donc, faites en sorte que votre chien ne dégrade rien. De plus, vous avez des voisins qui n’apprécient pas forcément les aboiements. Votre chien doit être discret. Ça s’appelle du « savoir vivre » et c’est nécessaire aussi bien pour les humains que pour les chiens.                                                             

   Si vous devez laisser votre chien seul dans la chambre, assurez-vous auparavant que nulle femme de ménage ne décidera de la nettoyer en votre absence. De plus, vous ne pourrez laisser votre bob que si vous êtes certain qu’il se tiendra tranquille lorsqu’il sera seul dans un environnement étranger.

                                  Les campings

 De nombreux camping acceptent les animaux. Comme pour les autres hébergements, vous devez vous munir du carnet de santé de votre chien attestant que ses vaccins sont à jour./pages/le_bobtail/26_07_2011_gwendal_3.jpg

Quelques précautions à prendre : Votre chien doit être tenu en laisse, et ce n’est pas parce que votre voisin est venu l’admirer qu’il a envie de l’avoir dans sa tente. Donc, comme à l’hôtel, faites en sorte que votre compagnon  ne dérange personne, ni par ses déplacements, ni par ses aboiements. Et il est bien évident que vous ne laissez pas votre chien attaché sur votre emplacement pendant que vous allez profiter de la vie sans lui.

Et pour l’avoir souvent fait, je peux vous assurer de deux choses :

-votre chien va adorer 

-vous aurez toujours un mode fou autour de votre caravane/tente/mobil home/camping-car : Les bobtails ont toujours un succès fou, mais quand en plus les gens ont le temps de bavarder, c’est la gloire absolue.

                                          Les gites et autres locations : 

 Là encore, vous n’aurez pas trop de mal à trouver une location de vacances acceptant les chiens (il y a même des sites spécialisés qui vous en propose). Ce sont les mêmes que pour les hôtels ou chambres  d’hôtes : ne laissez pas votre chien dégrader quoi que ce soit, si chez vous il a l’habitude de coucher dans votre lit, c’est votre problème, mais dans un lit qui ne vous appartient pas, c’est à éviter. Même chose pour le canapé ou je ne sais quoi. Quand vous partirez, il faut que les propriétaires se disent qu’ils seront ravis d’héberger d’autres bobtails à l’avenir.

N’oubliez pas son carnet de santé, ses « petites affaires » pour qu’il ne soit pas trop dépaysé, et les petits sacs pour ramasser les crottes.

 

La période des vacances est enfin arrivée? Les valises sont faites? Prêt? ...............PARTEZ !  

/pages/le_bobtail/24_05_2013_2_1.jpg /pages/le_bobtail/2_1.jpg

 

 ET BONNES VACANCES